Rechercher
  • Catherine GASTON

Illustration de nos peurs avec les arcanes du tarot

Un thème qui revient souvent : les peurs. Quelle peut-être la raison de ces frayeurs, souvent infondées ? Prenons l'exemple d'une jeune maman qui se demande "pourquoi ces peurs ?"


- Un premier arcane, à gauche, vient illustrer ses peurs ressenties : la lune.

Ici, nous avons des peurs inconscientes héritées d'un passé qui a pu être souffrant (très certainement en lien avec la mère) et à propos duquel un travail d'introspection est nécessaire. De ces craintes irraisonnées peut découler, de façon cyclique, un état dépressif.


- Une seconde lame, à droite, nous montre ce qu'il en est réellement : la maison dieu.

Les aléas de la vie bousculent la consultante plus que de raison en lui occasionnant une véritable perte d'énergie physique et psychologique.


Quel est donc ce passé douloureux qui a marqué de son empreinte le présent de la consultante? Pour nous éclairer, nous rajoutons un arcane : le pape. Il s'agit ici du père, qui a transmis des valeurs à ses deux enfants (la consultante et son frère).

Toutefois, ce qui nous amène à une meilleure compréhension de l'état de fragilité actuel de la personne qui s'interroge, c'est lorsque nous rajoutons une lame à gauche de la carte du pape : le jugement.


Ainsi donc, un père seul avec ses deux adolescents (l'arcane du pape) : la maman est décédée.

On la retrouve, dans l'ange de l'arcane du jugement, elle veille sur sa famille dont les places de chacun ont bougé :

- la fille a pris la place de sa mère dans le foyer, elle s'est occupée de son petit frère comme s'il s'agissait de son enfant.

- Le père a dédié à sa fille les tâches du foyer initialement remplies par la mère. Elle est représentée à gauche sur l'arcane comme la mère et l'épouse.

- Le jeune garçon a très mal vécu cette situation (le personnage du milieu, l'enfant, est bleu, comme quelqu'un qui s'asphyxie)


La perte de l'être cher et la redistribution des rôles au sein de la famille qui en a découlé ont contribué à créer ce sentiment d'insécurité dans son foyer (la lune) lorsque la consultante est devenue elle-même maman. Confirmation apportée par la nouvelle carte posée en dessous de l'arcane de la lune : le bateleur (le jeune enfant).


Ses peurs irraisonnées sont remontées à la surface (la lune) :

- et si je ne peux pas élever mon enfant parce que moi-même je tombe malade ?

- et si mon enfant est souffrant parce que je ne sais pas m'occuper correctement de lui ? (mémoire de l'adolescente qui a été dans l'obligation de prendre en charge son petit frère, à un âge où elle aurait dû vivre dans l'insouciance de sa jeunesse ...)

- et si...















21 vues0 commentaire